«La vie privée doit être respectée», commente l’avocate des GG, concernant la rumeur d’une liaison entre François Hollande et Julie Gayet.
Marie-Anne Soubré se positionne aussi contre un «statut» pour les compagnes officielles : «On ne doit pas associer à l’avenir du président de la République une femme qui n’a pas été élue».

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés