Une cinquantaine de migrants se sont installés durant l'été 2016 à Saint-Martory, une petite bourgade de 900 habitants au sud de Toulouse. Leur arrivée n'a pas été bien vécue par la population qui a voté à 43 % en faveur de Marine Le Pen au second tour de l'élection présidentielle. Mais un photographe a permis de faire évoluer les esprits en réunissant habitants et migrants dans des fresques où chacun joue son propre rôle.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés