Une minute de silence doit être observée ce vendredi soir au Stade de France, en hommage aux victimes des attaques jihadistes du 13 novembre. La France entame ainsi un week-end de commémoration, que les associations ont souhaité sobre, un an après les pires attentats qu'ait connus le pays.

Publicité

Contenus sponsorisés