Après la chute de l'Union soviétique, l'État russe devait trouver une idéologie nouvelle pour consolider la société. Ces dernières années, ce rôle a été dévolu à l'Église. Les valeurs qu'elle promeut trouvent un écho chez la plupart des citoyens mais en renforçant le pouvoir de l'Église, l'État a aussi favorisé l'influence grandissante de groupes orthodoxes radicaux, jusqu'alors marginaux.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés