En Hongrie, le Parlement a donné son feu vert le 10 mai à l'organisation d'un référendum sur les quotas de migrants imposés par l'Union européenne (UE). Le gouvernement de Viktor Orban est vent debout contre cette décision et refuse de s'y plier. Alors que le nombre de migrants qui se pressent aux portes de la Hongrie repart à la hausse, Budapest compte bien à les empêcher d'entrer, comme ce fut le cas l'année dernière. Reportage de notre envoyée spéciale.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés