Vidéo associée: 

Publié le 09/04/2018

Ventes d'armes françaises : vers un contrôle accru ?

Corps: 

Les ventes d'armes de la France à l'Arabie saoudite ne font pas réagir uniquement les ONG de défense des droits humains.

Un député français de la majorité a déposé, jeudi 5 avril 2018, une proposition de loi pour demander la création d'une commission d'enquête parlementaire sur les ventes d'armes françaises à destination des pays qui interviennent militairement dans la guerre au Yémen.

Sébastien Nadot souhaite notamment sa mise en place pour deux raisons : "Premièrement, pour mettre en lumière le terrible conflit qui se déroule au Yémen. Et deuxièmement, pour que la démocratie française du XXIe siècle soit une démocratie où les questions extrêmement sensibles comme celle des exportations d'armement puissent être contrôlées par les parlementaires qui sont les représentants du peuple. En tant que parlementaires nous devons contrôler l'action du gouvernement."

L'élu de Haute-Garonne, qui appartient à La République en marche , entend bien obtenir des informations pour l'instant inaccessibles aux parlementaires comme le type de matériel livré précisément par la France à l'Arabie saoudite ou aux Emirats Arabes Unis.

Sa proposition devrait être débattue au cours des prochains jours à la commission des Affaires étrangères puis soumise à la Conférence des président de l'Assemblée nationale. Si elle est retenue, elle pourrait être débattue dans l'hémicycle d'ici un mois.

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité