Publicité

Contenus sponsorisés

Un hélicoptère de la police a lancé mardi des grenades à Caracas contre le siège de la Cour suprême. L'engin a également ouvert le feu contre le ministère de l'Intérieur selon le gouvernement. Le président Nicolas Maduro a condamné une "attaque terroriste". L'offensive n'a pas fait de victime et a été revendiquée par un homme qui se présente comme un policier. Il a dit mener un " combat contre la tyrannie" et a demandé la démission du chef de l'État. Ce dernier est confronté depuis presque trois mois des manifestations quasi-quotidiennes pour obtenir son départ. Mais Nicolas Maduro ne l'entend pas de cette oreille et a menacé ses opposants d'en venir "aux armes" si "la révolution bolivarienne était détruite".

Publicité