Au Vénézuéla, le Conseil national électoral a reporté les élections régionales prévues fin 2016 à la fin du premier semestre 2017.

Sa présidente, considérée par l'opposition comme proche du pouvoir, n'a pas donné d'explications.

Les socialistes, au pouvoir dans 20 des 23 Etats que compte le Vénézuéla, tablent sur une hypothétique hausse des cours du pétrole, pour sortir le pays de l'ornière et remonter dans les intentions de vote d'ici la mi-2017.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés