Le candidat à la primaire de la gauche qualifié pour le second tour a affirmé qu'il ne pourrait défendre le programme de Benoît Hamon. "Ca me parait difficile de défendre des choses que je n'ai pas porté", a-t-il expliqué ce vendredi sur BFMTV et RMC. Mais cela ne fait pas de doute qu'il se rangera derrière lui s'il remporte dimanche la primaire. "Parce que je suis loyal", poursuit l'ancien Premier ministre. Et d'appeler les électeurs : "Donnez-moi la force pour l'emporter".

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés