Invité à réagir sur l'emploi du mot "apartheid" par Manuel Valls, Pierre Haski, a estimé ce jeudi que "ce mot avait l'avantage de faire prendre conscience de certaines réalités." Et le directeur de la publication de Rue89 d'évoquer un diner lors duquel un député a lancé : "aucun d'entre nous autour de cette table ne serait prêt à vivre dans la tour la plus pourrie du quartier le plus pourri de ma circonscription."

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés