Publicité

Contenus sponsorisés

Manuel Valls a réagi jeudi à la proposition de Nicolas Sarkozy de créer un statut provisoire de "réfugié de guerre" pour les migrants arrivant en Europe. Pour le Premier ministre, "le droit d'asile ne se découpe pas en tranches".

Publicité