David Cameron est satisfait. Les propositions présentées par le président du Conseil européen, Donald Tusk, lui conviennent. Le Premier ministre britannique milite pour que son pays reste dans l'Union européenne et l'Europe est prête à lui faire des concessions, afin de donner notamment des droits nouveaux aux parlements nationaux et d'actionner un frein d'urgence en matière de libre circulation et immigration. L'Europe a t elle cédé au chantage de David Cameron ?

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés