Depuis la mort de 146 personnes dans l'incendie d'une discothèque en Isère en 1970, la réglementation anti-incendie des établissements recevant le public n'a cessé d'évoluer afin de circonscrire les risques. Que ce soit pour le nombre d'extincteurs ou les matériaux utilisés, tout est fonction du nombre de personnes accueillies. Un principe domine : les revêtements doivent être difficilement ou non-inflammables.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés