En Afghanistan, un attentat suicide a fait 11 mort et 14 blessés aux portes de l'aéroport de Kaboul. C'est le convoi du général et actuel vice-président Abdul Rashid Dostum qui était visé. Cet ancien seigneur de guerre du nord, d'ethnie, ouzbek fait un retour un sanglant dans son pays après un an d'exil en Turquie lié à de sordides accusations de violences sexuelles sur un rival. Ni le général Abdul Rashid Dostum, ni sa garde rapprochée n'ont été touchés dans l'attaque.

A l'approche des élections législatives d'octobre et présidentielle de 2019, Ashraf Ghani, le président afghan, a choisi de faire revenir le général dans l'espoir de ramener un minimum de stabilité alors que le pays est en proie à la poussée conjuguée de Daesh et des talibans.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés