PARIS - 13 déc 2015 - C'est un triste anniversaire, commémoré en silence devant le Bataclan. Un mois maintenant qu'à l'intérieur de la salle de concert, un commando djihadiste a raflé 90 vies. Dehors, l'entrée s'est transformée en mémorial. Les messages de soutien, les fleurs, les bougies ont recouvert l'asphalte. Et l'émotion qui s'est libérée depuis ce 13 novembre ne diminue pas. Régulièrement le lieu est entretenu par les services de propreté de la ville. Les messages sont acheminés aux Archives de Paris pour y être conservés. Parallèlement, la municipalité réfléchit à un lieu de mémoire place de la République pour les victimes des attentats de janvier et novembre.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés