31 993 vues

Le journaliste de l'émission Quotidien Paul Larrouturou a été violemment expulsé par le service de sécurité alors qu'il souhaitait interviewer Marine Le Pen à l'occasion de sa visite Salon des Entrepreneurs à Paris ce mercredi 1er février. 

Selon le Huffington Post qui a publié la vidéo, le journaliste n'a "pas compris ce qui lui arrivait".

Le FN, joint par Le Lab d'Europe 1, assure n'y être "strictement pour rien" dans cette altercation musclée".

Sud-Ouest de son côté a joint les organisateurs du salon qui emploient les vigiles en question.

"Il y a beaucoup de journalistes, de visiteurs. Il y a eu un mouvement de foule pour s’approcher de Marine Le Pen. A un moment donné, la sécurité doit être respectée, autant pour les candidats qui se rendent au salon que pour les visiteurs et les journalistes. Et là, effectivement, la manière n’est pas… voilà.  Les gens de la sécurité n’ont pas un rôle forcément facile. De l’autre côté de la caméra, on ne le voit pas, mais il y a une énorme bousculade. Et ils ne connaissent pas tel ou tel journaliste, ce n’est pas ciblé" ont-ils déclaré.

Ce n'est pas la première fois que Paul Larrouturou est pris pour cible. En 2015, lors du défilé du FN du 1er mai, c'est Bruno Gollnish qui avait frappé le journaliste, son caméraman et le preneur de son avec son parapluie alors qu'ils étaient en reportage pour Le Petit Journal, à l'époque présenté par Yann Barthès.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.