La fédération croate de football a renvoyé ce mardi le membre de son staff, Ognjen Vukojevic, qui avait dédié la victoire de la Croatie contre la Russie... A l'Ukraine.

Alors que la FIFA, peu férue d'interventions politiques en plein Mondial, avait imposé une amende de 13 000 euros à Ognjen Vukojevic, la fédération ukrainienne de football a pris la défense de l'ancien joueur du Dynamo Kiev.

Dans un communiqué la FFU assure que le cri de " Gloire à l'Ukraine (...) ne devrait pas être interprété comme un signe d'agression ou de provocation " et demande un réexamen de sa condamnation. Le président de la fédération Adriy Pavelko, qui est également élu au Parlement ukrainien, y est apparu ce mardi vêtu d'un maillot de la Croatie.

" Nous devons avoir une position claire de soutien à nos amis. La fédération ukrainienne de football a décidé de rembourser l'amende infligée Ognjen Vukojevic ", a-t-il assuré. Sur Facebook, il s'est dit prêt à étudier la possibilité d'embaucher le Croate renvoyé de Russie.

Pendant que la page Facebook de la FIFA était envahie de près de 160 000 commentaires à la gloire de l'Ukraine, Ognjen Vukojevic refusait l'offre d'emploi qui lui était faite.

Dans une vidéo filmée dans les vestiaires, on y voyait le défenseur croate Domagoj Vida lancer " Gloire à l'Ukraine ", cri de ralliement de la révolution ukrainienne. Ognjen Vukojevic ajoutait : " Cette victoire est pour le Dynamo Kiev et pour l'Ukraine ! En avant la Croatie ".

Domagoj Vida n'a pour sa part écopé que d'un avertissement de la FIFA. La fédération croate de football a présenté ses excuses au peuple russe pour l'agissement du membre de son staff.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés