Une femme meurt tous les trois jours sous les coups de son conjoint. Les femmes victimes des violences conjugales hésitent parfois à quitter leur foyer car elles ne savent pas où aller. A Pau, l'association Du côté des femmes héberge des victimes. Il existe en France plus de 300 accueils de proximité pour accompagner les victimes et préparer la séparation du conjoint violent.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés