Quatre personnes ont été tuées et plusieurs autres blessées lundi lorsqu'un autobus municipal s'est engouffré dans un passage souterrain pour piétons dans l'ouest de Moscou, les autorités privilégiant la piste d'un accident. L'accident a eu lieu peu avant 12H00 GMT près de la station de métro Slavianski Boulevard, sur une avenue très empruntée de la capitale russe où le 25 décembre n'est pas férié.

Les autorités municipales de la capitale russe ont fait état dans un communiqué de quatre morts et de onze blessés, revoyant à la baisse un bilan précédent faisant état de cinq morts et une quinzaine de blessés.

Des images diffusées par la télévision russe ont montré l'autobus dévaler les marches du passage souterrain à faible allure, écrasant et fauchant plusieurs personnes.

Une autre vidéo diffusée sur les réseaux sociaux montre le bus monter à basse vitesse sur le trottoir, semblant ensuite glisser avant de s'engouffrer dans le passage souterrain à proximité.

Dans un communiqué, la police a indiqué privilégier la piste d'une erreur de conduite ou d'une défaillance technique de l'autobus.

Le conducteur, qui a été interpellé, a indiqué aux enquêteurs que l'autobus "se trouvait à l'arrêt, puis a commencé à bouger de manière inattendue", a précisé dans un communiqué le Comité d'enquête, organisme chargé des principales affaires.

"Malgré les tentatives d'arrêter l'autobus, le système de freinage n'a pas fonctionné et l'autobus a poursuivi sa course", a ajouté la même source.

Ce Comité a ouvert formellement une enquête pour non-respect des mesures de sécurité et infractions aux code de la route.

Un responsable de la branche moscovite du ministère des Transports a pour sa part indiqué à l'agence Ria Novosti que l'autobus avait été inspecté avant sa mise en service et qu'il "ne présentait aucune défaillance technique".

Les autorités municipales ont de leur côté exclu que l'état de la route puisse être lié à l'accident, alors que d'importantes chutes de neige ont touché lundi Moscou.

Le maire de Moscou, Sergueï Sobianine, qui a présenté ses condoléances sur Twitter aux proches des victimes, a ordonné la vérification de tout le parc d'autobus municipaux.

Trois hélicoptères de secours ont été utilisés pour évacuer les victimes, selon les services de secours.

AFP

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés