Après le tchat "tumultueux" de Nicolas Sarkozy, l'UMP doit faire face à une nouvelle polémique aujourd'hui. La légalité du nom "Les Républicains" que le parti veut utiliser sera examiné en urgence le 22 mai par la justice. Des organisations et élus de gauche critiquent ce choix d'appellation.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés