Pour le moment à Kiev, la situation est toujours aussi tendue. Malgré les concessions faîtes par le président ukrainien, personne n’ose crier victoire. A la mi-journée, Viktor Ianoukovitch a annoncé une réforme constitutionnelle, la formation d’un gouvernement d’union nationale et une élection présidentielle anticipée. Mais dans la rue, les violences continuent: jeudi 20 février, 100 Ukrainiens ont perdu la vie.

Ahmed Tazir

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés