Le Parquet de Nanterre a annoncé mercredi avoir ouvert une enquête préliminaire pour "diffusion d'images violentes" après la diffusion sur Twitter par Marine Le Pen et Gilbert Collard de photos d'exactions du groupe jihadiste État islamique. Par ces tweets, tous deux entendaient protester contre les propos d'un journaliste ayant comparé selon eux le FN à l'EI.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés