Mauvaise nouvelle pour les libertés publiques en Turquie : samedi, les autorités turques ont coupé l'accès à l'encyclopédie en ligne Wikipédia. Ces derniers mois, de telles actions de censure se sont multipliées. Des mesures qui s'inscrivent dans le durcissement voulu par le président Erdogan après sa victoire au référendum.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés