En l'emportant dès le 1er tour de l'élection présidentielle en Turquie, Erdogan apporte un cinglant démenti à tous ceux qui misaient sur l'usure de l'homme fort d'Ankara après quinze années déjà passées aux commandes du pays. Et son parti, l'AKP frôle la majorité absolue, qu'il obtient grâce à son partenariat de coalition le MHP. Une élection qui donne une légitimité en béton à Erdogan ?

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés