Il ne fait pas bon critiquer le pouvoir en place en Turquie. Le rédacteur en chef du journal Today's Zaman est le dernier à en faire l'expérience. Bülent Kenes est sous le coup d'un mandat d'arrêt. Il est poursuivi pour injures envers le chef de l'Etat à cause de tweets critiquant Recep Tayyip Erdogan.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés