Vidéo associée: 

Publié le 25/01/2017

Trump veut une « grande enquête » sur une prétendue fraude électorale

Corps: 

Donald Trump persiste et signe. Après avoir affirmé que des millions de personnes avaient voté illégalement aux élections de novembre, le président américain annonce qu'il va demander une " grande enquête " sur d'éventuelles fraudes.

Donald Trump affirme sur Twitter que certains électeurs sont parvenus à voter dans deux états différents. Il s'étonne que des sans-papiers ainsi que des citoyens décédés aient participé aux scrutins présidentiel et législatif. Et le nouveau président de conclure : " En fonction des résultats, nous renforcerons les procédures de vote. "

I will be asking for a major investigation into VOTER FRAUD, including those registered to vote in two states, those who are illegal and....- Donald J. Trump (@realDonaldTrump) 25 January 2017

even, those registered to vote who are dead (and many for a long time). Depending on results, we will strengthen up voting procedures!- Donald J. Trump (@realDonaldTrump) 25 January 2017

Pour le sénateur démocrate Bernie Sanders, il s'agit là d'un " fantasme ". Et surtout d'une grossière manoeuvre politicienne visant à compliquer les inscriptions sur les listes électorales.

" Quand Trump affirme qu'entre trois et cinq millions de personnes ont voté illégalement, il envoie un message à tous les gouverneurs républicains de ce pays pour durcir les conditions d'inscription sur les listes électorales ", a déclaré celui avait participé aux primaires démocrates. " Le grand risque politique et démocratique auquel nous faisons face désormais, ce n'est pas celui d'une supposée fraude, c'est celui du respect du droit de vote lui-même. "

Donald Trump semble ne pas digérer le fait d'avoir obtenu près de trois millions de voix de moins qu'Hillary Clinton au niveau national. Avec cette supposée fraude, le nouveau président se trouverait une excuse. Mais il ne présente pour le moment aucune preuve.

Ses propres avocats le contredisent, de même que le camp républicain qui lui demande de " laisser tomber ". Un appel que le nouveau président ne semble pas avoir entendu.

Partager cette vidéo :

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité