Tristane Banon est venue ce vendredi sur BFMTV pour maintenir que DSK a tenté de la violer en 2003, bien que sa plainte ait été classée sans suite en 2011. Après la relaxe de Dominique Strauss-Kahn dans l'affaire dite du Carlton de Lille, l'essayiste estime qu'il n'est pas "un proxénète en bande organisée" mais "un violeur". "Il s'en sort à chaque fois. On n'a pas les mêmes moyens", regrette Tristane Banon, qui rappelle qu'un "fait d'agression sexuelle" a été reconnu par le parquet de Paris dans l'affaire qui la concerne. "C'est une sévère tache sur le CV judiciaire de monsieur Strauss-Kahn", juge la jeune femme.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés