Vidéo associée: 

Publié le 29/05/2013

Total se plie aux exigences du gendarme de Wall Street

Corps: 

Total accepte de payer plus de 300 millions d’euros, afin de mettre un terme aux poursuites engagées à son encontre par l’autorité des marchés financiers américains. Cette dernière accuse le groupe pétrolier français d’avoir versé des pots de vin pour remporter des contrats en Iran, puis d’avoir tiré de gros bénéfices de l’opération.

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité
Publicité

A lire aussi sur Planet