Thomas, un policier de la brigade anti-criminalité, a confié mercredi sur BFMTV ressentir "beaucoup de colère" et de "frustration". Alors que des manifestations de policiers ont lieu depuis lundi pour dénoncer leurs conditions de travail, l'homme âgé d'à peine 40 ans a expliqué avoir déjà "eu peur" et "ressenti des tremblements" face aux dangers du métier. "J'ai la chance de pouvoir rentrer chez moi, voir mes enfants", a-t-il affirmé. Ce père de famille en a notamment profité pour lancer un appel afin de demander plus "de moyens, du matériel, travailler en sécurité".

Publicité

Contenus sponsorisés