Le président du comité d'organisation de la primaire souligne l'enjeu du débat de ce soir, un débat où des choses vont se dire et qui va permettre d'être écalairent pour les télespectateurs, pour les électeurs, pour les Français". "Ce n'est pas la même chose d'avoir François Fillon ou Alain Juppé comme président de la République", a-t-il ajouté.

Publicité

Contenus sponsorisés