Vidéo associée: 

Publié le 15/03/2018

Theresa May à Salisbury

Corps: 

Pour la première fois depuis l'empoisonnement de Sergueï Skripal, Theresa May s'est rendue sur les lieux du crime.

La Première ministre britannique a tenu à rassurer les habitants de Salisbury et elle a une nouvelle fois pointé du doigt la Russie.

Elle a aussi vanté l'unité des alliés sur ce dossier après la publication par Londres, Paris, Berlin et Washington d'un communiqué commun dénonçant l'attaque perpétrée à Salisbury.

Theresa May : "Comme vous le savez, j'ai annoncé hier à la Chambre des communes les actions que nous prenions. Nous tenons vraiment la Russie pour coupable de cet acte sans scrupules et odieux qui a été commis dans les rues de cette ville en tous points remarquable."

Dans la foulée de l'affaire Skripal, le ministre britannique de la Défense a annoncé un investissement de 48 millions de livres, soit 54 millions d'euros dans la lutte contre les armes chimiques, ainsi que la vaccination de milliers de soldats contre l'anthrax.

Gavin Williamson, secrétaire d'Etat à la Défense : "Ce qui est clair, c'est que le Kremlin bafoue les règles internationales en utilisant ses capacités en la matière pour miner et influencer des pays dans le monde entier. La Russie utilise aussi ses agents secrets pour interférer dans les processus politiques d'autres nations."

Gavin Williamson a précisé que le centre de défense contre les armes chimiques serait basé sur le site de Porton Down, un laboratoire situé à quelques kilomètres de Salisbury.

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité