À 90 ans, dont 70 sur les planches, Michel Bouquet continue de se consacrer à sa passion, le théâtre. Dans "A tort et à raison", l'histoire se déroule en Allemagne, en 1946. Un officier américain critique un célèbre chef d'orchestre, sa faute, continuer à se présenter devant le régime nazi. Pour lui, "la pièce démontre qu'on peut être coupable de quelque chose dont on n'est pas responsable". "À tort et à raison" au théâtre Hébertot dès le 23 décembre.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés