"On ne peut pas avoir un président en exercice concerné par tout cette séquence judicaire", estime au micro de BFMTV le député UMP Lionel Tardy, qui estime que son parti se dirige vers une présidence collégiale en l'absence de "candidat qui se dégage". Ce proche de François Fillon "ne croit pas un seul instant" que Jean-François Copé n'était pas au courant de l'affaire Bygmalion et rappelle que le président de l'UMP et Jérôme Lavrilleux étaient un vrai "binôme", ils étaient "tout le temps ensemble".

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés