Le 28 juin dernier, l'Organisation mondiale de la santé a ratifié un traité pour lutter contre la contrebande de cigarettes dans le monde. Un protocole international qui permettra de suivre les paquets produits pas l'industrie du tabac grâce à un système global de traçabilité. A l'heure où les pays multiplient les directives pour diminuer le nombre de fumeurs, le commerce illicite de cigarettes a pignon sur rue. Ainsi, de nombreux paquets produits en Europe de l'Est ou en Algérie sont revendus sous le manteau en France. Les associations et les gouvernements espèrent donc que la traçabilité des cigarettes permettra de limiter drastiquement ces fraudes. Le JDD nous apprend que cette prouesse technologique sera possible via un système de marquage couplé à une gigantesque base de données. Dans le détail, dès mai 2019, " chaque paquet de cigarettes portera au minimum cinq marques d'identification. Chaque pays pourra choisir les siennes dans une panoplie de solution (timbres fiscaux, codes-barres, Qr codes, hologrammes) ", explique au JDD Rodolphe Gintz, directeur général des douanes. Enfin, toutes ces informations seront reliées à une base de données à laquelle les autorités auront accès afin de contrôler les véhicules de transport.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés