Invitée de LCI, au lendemain de la victoire du parti Syriza aux élections législatives en Grèce, la chercheuse au CNRS Noëlle Burgi a expliqué que la légitimité des urnes allait allait renforcer d'entrée le gouvernement Alexis Tsipras.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés