"Il y a beaucoup d'intermédiaires sur le marché, qui vont de la Turquie à Damas. D'autres pays achètent le pétrole" qui est sur un marché noir, explique Hasni Abidi, politologue spécialiste du monde arabe et directeur du Centre d'Etude sur le Monde Arabe et Méditerranéen à Genève (CERMAM). Invité sur le plateau de LCI, il ajoute que le groupe État Islamique a un budget tellement énorme qu'il peut "financer d'autres pays".

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés