Réunis en sommet international à Vienne vendredi pour évoquer la crise syrienne, les diplomates ont échoué à se mettre d'accord sur une position commune concernant l'avenir de Bachar al-Assad. Le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a toutefois souligné des "points d'accord".

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés