Après les déclarations ce lundi du président François Hollande jugeant des frappes aériennes "nécessaires" en Syrie, le Parlement va débattre, sans vote, ce mardi à l'Assemblée nationale, sur un engagement militaire, à savoir des frappes aériennes mais aussi du besoin de troupes au sol.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés