Des rebelles syriens, entraînés en Turquie par les Etats-Unis pour combattre le groupe Etat islamique (EI), sont entrés en Syrie. Néanmoins, au Sénat américain, le bilan des premières missions n'a rien de satisfaisant. Les rebelles envoyés plus tôt dans l'année, ont soit désertés, soit revendus leurs armes.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés