Une cour d'appel a confirmé la suspension du décret interdisant aux ressortissants de six pays musulmans le droit d'entrée sur le territoire américain. Les juges ont estimé qu'un tweet précis du président prouvait que la mesure était discriminatoire.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés