A l'instar du Danemark qui a décidé de confisquer les bijoux et biens supérieurs à 1.340 euros, la Suisse demande à ses demandeurs d'asile de participer aux frais d'accueil. Une décision incomprise par les réfugiés qui économisent durant des mois pour quitter leur pays et reconstruire leurs vies.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés