Gérard Carreyrou, éditorialiste à Europe 1, apporte deux raisons à la montée du Front National. Les attentats du 13 novembre sont pour lui l'une des explications. "C'est surajouté une émotion ou un coup de colère disant 'ils n'ont rien fait depuis Charlie Hebdo, il faut les sanctionner' et je pense que ça a donné le petit plus qui fait passer le Front national devant la droite", affirme-t-il sur LCI lundi.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés