"Quel scandale Monsieur le Maire !" C'est par ces mots que Stéphane Bern a tenu sur Twitter à interpeller le maire de Perpignan Les Républicains Jean-Marc Pujol au sujet des destructions en cours dans sa ville. Une prise de position qui n'a pas du tout plu à l'un de ses adjoints qui n'a pas hésité à s'en prendre directement au "Monsieur patrimoine" du président. "Le ridicule bouffon du roi Macron, pitre cathodique, Stéphane Bern, qui s'en prend à Jean-Marc Pujol et à la municipalité de Perpignan concernant la démolition programmée d'immeubles de Saint Jacques dans le cadre d'une opération de résorption de l'habitat insalubre...", a critiqué l'adjoint au maire de Perpignan en charge de la politique de la Ville Olivier Amiel sur Twitter. "Merci pour vos compliments qui me flattent. Vos électeurs s'en souviendront. À Berlin avec Françoise Nyssen pour défendre notre patrimoine", a répondu sur Twitter Stéphane Bern dans un message teinté d'ironie. Selon L'Indépendant, la star de France 2 et le maire de Perpignan se sont parlé au téléphone ce vendredi 22 juin pour mettre fin à la polémique. L'animateur a promis de "venir à Perpignan promouvoir le patrimoine".

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés