Son histoire est comparable à celle de Jacqueline Sauvage. Pourtant elle a bénéficié d'un verdict beaucoup plus clément. Comment expliquer que Bernadette Dimet, qui avait tué son mari violent, a été condamné à cinq ans de prison avec sursis quand Jacqueline Sauvage avait elle écopé de dix ans de prison avant de bénéficier d'une grâce présidentielle partielle ?

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés