Vidéo associée: 

Publié le 16/07/2014

Snijné, ville ukrainienne sous le choc des bombardements

Corps: 

Onze civils ont été tués dans cette cité à 60 km à l'est de Donetsk. Leur maison a été détruite par une frappe aérienne attribuée par Moscou aux forces ukrainiennes. Kiev a démenti son implication en dénonçant 'une provocation cynique et sanglante', sans en indiquer les auteurs.

Sur place, c'est la consternation face à ces violences. 'Il y a eu une énorme explosion. J'ai immédiatement commencé à courir et j'ai vu un homme de mon immeuble. C'est un jeune couple qui vient d'acheter un appartement ici, il a crié :'! Mon enfant était là, il y avait tellement de fumées partout ! Et lorsque la fumée a disparu, j'ai couru et j'ai vu mon mari, debout sur les ruines en sous-vêtements', explique cette femme encore sous le choc.

Aux abords de Lougansk, les combats et bombardements ont fait au moins douze morts et plus de 60 blessés ces dernières 24 heures selon les autorités de cette ville autoproclamée 'République populaire de Lougansk'.

Ces nouveaux incidents interviennent alors que des observateurs de l'OSCE doivent se rendre aujourd'hui à la frontière russo-ukrainienne. L'OTAN dénonce le 'renforcement de troupes russes' à la frontière et Kiev craint de nouveau une invasion russe et réclame de nouvelles sanctions de la part de Bruxelles. La question ukrainienne sera à l'ordre du jour du Conseil européen de ce mercredi.

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité
Publicité

A lire aussi sur Planet