Cinq salariés d'Air France ont été interpellés chez eux à 6 heures du matin ce lundi, et un sixième a également été placé en garde à vue après s'être présenté de lui-même à la police. Ces arrestations font suite à l'agression dont ont été victimes lundi dernier deux cadres de la compagnie, molestés et presque déshabillés. Cette application stricte du droit ne fait pas l'unanimité chez les syndicats. Ils se disent indignés par la méthode utilisée.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés