Les réactions politiques ont été nombreuses après l'annonce du choix du Conseil général du Tarn qui a préféré un barrage plus petit que le projet initial. Pour Alexis Corbière, secrétaire national du Parti de gauche, cette décision est bien la preuve qu'il y avait "de bonnes raisons de se mobiliser". Ségolène Royal s'avoue également satisfaite.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés