Ce matin, plus de 300 personnes en colère se sont rassemblées, dans le calme, devant la mairie et la préfecture de Bastia suite aux incidents qui ont opposé dans la nuit de samedi à dimanche des habitants du village de Sisco et un groupe d'origine maghrébine. Pour maintenir le calme, une centaine de gendarmes a été déployée. Cinq personnes ont été blessées.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés