Quatre semaines après les attentats de Paris, qui ont coûté la vie à 130 personnes, ils sont encore 60 blessés à être hospitalisés. Claude-Emmanuel, gravement touché à la brasserie la Bonne Bière, a un moral d'enfer. "Je n'éprouve aucune haine", explique-t-il au micro de TF1. Médecins et psychologues les accompagnent et demeurent à leur écoute pour avancer.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés