Le ton monte toujours un peu plus entre la Turquie et la Russie après l'incident frontalier qui a vu un avion russe abattu par la Turquie à la frontière syrienne. Moscou attend des excuses d'Ankara, qui s'y refuse, et a engagé des représailles économiques en bloquant toute importation de produits turcs. Le président turc a en retour jugé " inacceptables " ces critiques et accusé Moscou de " jouer avec le feu " en soutenant le régime de Bachar el-Assad.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés